préparer un entretien d'embauche

Toutes les clés pour préparer un entretien d’embauche


 
 
 
 
 

Si c’est votre première recherche d’emploi ou que vous sortez d’une longue période pendant laquelle vous n’avez pas eu à chercher du travail, la pensée de devoir faire un entretien peut-être stressante.
Et pourtant, préparer un entretien d’embauche est idéal pour se vendre et décrocher ainsi l’emploi tant désiré. Préparation, déroulement et conclusion d’un entretien, découvrez toutes les clés nécessaires pour le réussir !

Les différentes formes d’entretien

 

La plupart du temps, votre entretien sera un face à face entre vous (le candidat) et l’employeur. Toutefois, dans certaines entreprises, un jury de personnes peut être constitué.

entretien-recrutement-jury2

Un entretien en trois temps

 

Généralement, un entretien se déroule en trois phases.

– La première phase, c’est la première impression. C’est ce qui va frapper votre interlocuteur : votre ponctualité, votre présentation, votre façon d’entrer, de dire bonjour…Bref autant d’éléments qui lui donneront des renseignements sur votre personnalité.

– L’entretien en lui-même est donc la deuxième phase. Vous vous présenterez, vous parlerez de vous, de votre parcours et de vos motivations pour le poste en question.

– Puis vient la troisième et dernière phase, la conclusion. À la fin de l’entretien, vous aborderez avec votre interlocuteur, les conditions de travail comme le salaire, les horaires ou encore vos objectifs de carrière.

Bien préparer un entretien d’embauche

 

Pour réussir votre entretien, une préparation en amont est primordiale et cela sur plusieurs niveaux : psychologique, matériel, argumentaire.

80608178-jpg_player_test

Côté matériel, le choix des vêtements peut devenir un vrai casse-tête.

 

Et bien choisissez le confort avant tout. La personne qui est en face de vous est sensible à ce qui se dégage de vous, cette fameuse première impression. Si vous êtes mal à l’aise en costume, elle le ressentira rapidement.

Côté psychologie et argumentaire maintenant, préparez à l’avance une présentation succincte de votre parcours, en somme moins de trois minutes. Vous devez maîtriser parfaitement votre CV, vos précédentes expériences, vos choix concernant vos études etc…

Renseignez-vous également sur l’entreprise et le poste pour lequel vous postulez. Votre interlocuteur doit sentir votre motivation, il sera sensible à votre connaissance de l’entreprise et sa culture.

Enfin, entrainez-vous à argumenter sur les failles de votre CV. Sachez vous vendre, même avec peu d’expérience. Créer un tableau et remplissez-le avec pour chaque points négatifs de votre cv, des points positifs en réponse.

Le déroulement de l’entretien

 

Le jour J est arrivé, c’est donc pour vous le moment de faire bonne impression. Sachez qu’un bon entretien suit généralement la règle des 80/20 : 80% de temps de parole est laissé au candidat, 20% au recruteur. Toutefois, le premier conseil ici est d’écouter attentivement votre interlocuteur. Ne répondez qu’aux questions posées pour éviter de noyer le recruteur avec des informations dont il n’a pas besoin.

Seconde astuce, illustrez vos arguments par des chiffres et des données concrètes. Dans le cas d’un entretien basé sur les compétences (aussi appelé Competency based interview), répondez aux questions en suivant cette méthode :

– Présentez les conditions : l’endroit et les personnes avec qui vous avez travaillé sur une durée X.

– Expliquez les différentes étapes de cette mission

– Enfin, terminez par les résultats obtenus.

N’oubliez pas de rester concis et intervenez régulièrement pendant l’entretien seulement pour apportez un plus à l’échange que vous avez avec votre recruteur.

apprentis_emploi_entretien_entretien-d-embauche-les-gestes-a-eviter

Les gestes

 

Lors d’un entretien d’embauche, la gestuelle est également importante. Les bras croisés, par exemple, transmettent le signe d’une fermeture du candidat, toutefois il est dit également que c’est un retour sur soi.

Côté main, sachez qu’une personne communique bien lorsqu’elle se sert de ses mains. Privilégiez la main droite pour expliquer et convaincre et la main gauche pour la spontanéité.

Pour le visage, évitez de froncez les sourcils, qui est perçu comme une forme de colère ou d’incompréhension.

La conclusion

 

Une fois le cœur de l’entretien passé, vous parlerez certainement des objectifs de carrière que vous avez, vos prétentions salariales ainsi que du bilan de vos compétences, vos points et forts et vos points faibles.

Le maître mot est de rester ouvert à la discussion et aux propositions faites. Votre interlocuteur doit sentir votre motivation et votre disponibilité : posez lui des questions sur le poste, les objectifs attendus.

Prenez une longueur d’avance et osez poser des questions sur la suite de cet entretien, les délais de réponse. Enfin, reformulez en quelques phrase la conclusion de cet entretien : la date de réponse ou encore l’envois d’un fichier, d’informations complémentaires.

Dois-je relancer le recruteur ?

 

Outre les entretiens où vous n’aurez parfois aucunes réponses par la suite, n’hésitez pas à recontacter votre interlocuteur. Attendez généralement une semaine pour le faire. Toutefois, si vous avez besoin d’une réponse rapidement (une autre entreprise attend votre réponse par exemple) alors n’hésitez pas à contacter la personne quelques jours après en précisant bien l’objet de votre demande.

Vous avez maintenant toutes les clés pour préparer un entretien d’embauche et le réussir, avec un minimum d’effort et un maximum de confiance en soi, toutes les chances sont de votre côté !

 

Leave a Reply