Lean management : bon ou mauvais pour les salariés ?


 
 

Le « Lean management » est une méthode d’organisation du travail qui vise à générer de la valeur ajoutée à moindre coût, en employant précisément le nombre exact de ressources nécessaires pour fournir aux clients un produit de qualité le plus rapidement possible. En définitive, on peut dire que le Lean management sert à l’élimination des gaspillages quotidiens dans une chaîne de production afin d’optimiser l’efficacité et la rentabilité de l’entreprise. Ce système a pour finalité la satisfaction des clients, et privilégie pour ce faire une mise en interaction des employés (chacun peut énoncer un dysfonctionnement, une potentielle amélioration). Ce dispositif a pour but d’assurer à l’entreprise une période de rentabilité sur le long terme.

 
 

Les points positifs du Lean management

 

Nous avons constaté que cette technique de management du travail peut avoir différents points positifs. Tout d’abord, le Lean management met en évidence la participation de tous les employés, ouvriers compris, pour lutter contre le gaspillage en supprimant ce qui n’est pas essentiel à la valeur ajoutée de l’entreprise. Cette méthode cible donc les temps essentiels dans une chaîne de production en traquant puis éliminant les minutes superflues. On peut traduire ces temps superflus par des gestes ou des outils inadaptés, des déplacements inutiles ou encore des positions de travail ralentissant la production. Par le biais de cette méthode, on vise donc l’amélioration des conditions de travail en augmentant la productivité des entreprises.
De plus, le Lean management permettrait (théoriquement) à l’ensemble des employés de ressentir moins de stress dans la réalisation de leur activité.
Enfin, cette méthode permettrait de lutter contre les délocalisations d’entreprises en réduisant les coûts de manière significative.

 

temps-modernes-19-g

 

Les points négatifs du Lean management

 

Nous pouvons toutefois reprocher au Lean management d’isoler chaque employé dans un compartiment à l’intérieur duquel il doit effectuer une fonction dans la chaîne de production.
Les tâches répétitives et chronométrées qui sont déléguées à l’employé peuvent engendrer des problèmes physiques comme des troubles musculaires liés à son activité intense et récurrente. Par exemple, l’employé n’ayant plus l’occasion de quitter son poste pour aller chercher une pièce quelconque n’aura plus la possibilité de décontracter les muscles de son corps. En outre, cette méthode peut entraîner des problèmes relationnels dans l’entreprise, fruits de la perte d’échanges entre les employés. La solidarité elle aussi est détériorée : si un employé est en retard dans la fonction exécutée, il pénalise le reste du groupe puisque chaque élément contribue au bon déroulement de la chaîne de production. Le chronométrage n’autorise aucun imprévu.
Enfin sur le plan individuel, cette méthode peut mener à des difficultés psychologiques. En sacrifiant, par exemple, le processus de réflexion de l’employé au profit d’une action conditionnée répétitive, l’employé peut éprouver des difficultés psychologiques dans le cadre de sa fonction. Il existe donc des facteurs de risque pour la santé des employés à ne pas négliger.

 
 

Pour pallier à ces difficultés, il est donc nécessaire de renforcer la solidarité entre les employés en organisant des réunions régulières où ils pourront faire part de leurs difficultés aux responsables de l’entreprise. Il est essentiel également de valoriser la communication entre les différents acteurs de la chaîne de production pour promouvoir un cadre serein et bénéfique à la santé de tous. En impliquant tous les acteurs dans les problématiques de l’entreprise, le Lean management peut s’avérer très intéressant, à condition d’être mis en application par des cadres conscients des différents aspects plus ou moins positifs de cette méthode.