laurent munier

Interview : le management stratégique selon Laurent Munier, manager général du CSH


Transposer les clés de réussite du monde du sport à celui de l’entreprise est une solution vers laquelle du plus en plus d’entreprises se tournent pour développer de nouveaux leviers de motivation et inspirer ses employés. Parce que nous croyons fermement aux retombées positives que ces interventions engendrent, nous proposons en partenariat avec le Chambéry Savoie Handball des formations à destination des entreprises. En binôme avec un expert ODBI, les managers et entraineurs de cette équipe prestigieuse du CSH, vous livreront leurs conseils sur différentes thématiques : relation employeur/employé, intelligence collective ou encore management stratégique.

Pour comprendre les passerelles qui existent entre le sport et l’entreprise, chacun d’entre eux (membres du CSH et experts ODBI) nous ont accordé une interview…

Formation : Management stratégique, Découvrez la formation en cliquant ici

Intervenant : Eric l’Hôte, Laurent Munier, manager général du CSH

 

leadership_eric_lhote

Eric L’Hôte, Consultant ODBI

 
 

ODBI : En terme de management stratégique, quelles sont les similitudes entre le monde du sport et celui de l’entreprise ?

 

Laurent Munier : Les similitudes sont que vous devez gérer avant tout et surtout la relation humaine en vous appuyant sur les compétences de vos collaborateurs, salariées ou joueurs. Pour cela, il vous faut les identifier, les améliorer. Il faut aussi avoir un projet commun qui doit être validé par le plus grand nombre. S’appuyer sur des leaders, des chefs de projet, et fixer des objectifs à la fois individuels pour atteindre l’objectif commun. Permettre à tous de s’approprier l’objectif.

 

Eric L’Hôte : L’appropriation des objectifs à moyen terme est essentielle. De là découle une mise en mouvement cohérente et durable des énergies individuelles. De la même façon, les entreprises du sport et celles des autres secteurs ont à déterminer leurs buts dans l’environnement qui est pertinent pour elles. Elles ont aussi à construire les stratégies les plus efficaces possibles pour les atteindre. Une question commune aux deux mondes : comment déployer l’appropriation auprès du plus grand nombre et favoriser la mise en mouvement ?

 
 

ODBI : Lors d’un match, des choix stratégiques doivent être pris rapidement. En entreprise, le manager aura généralement plus de temps. Toutefois, quelles techniques issues du monde sportif le manager peut-il reprendre pour réagir et déployer une nouvelle stratégie rapidement ?

 

Laurent Munier : En sport on utilise les retours sur chaque match, voir quels ont été les point forts, les points faibles, les erreurs du match, les comparés au projet de jeu initial, comprendre ce qui a bien fonctionné, pourquoi et ce qui n’a pas fonctionné pourquoi ? C’est pareil en entreprise, on se doit d’analyser pourquoi la salle n’a pas été remplie, pourquoi tel ou tel partenaire n’a pas signé, comment faire pour que le match suivant on atteigne l’objectif. Ceci passe par une concertation avec tout le groupe et une orientation commune des actions à menées. On est dans la transversalité des informations et des actions, il convient t ensuite au manager de remontées ses informations et de les faire valider par sa direction, par contre en cas de désaccord sur un point c’est toujours le manager, ou l’entraîneur qui prend la décision finale.

 

laurent munier

 

Eric L’Hôte : Le chef d’entreprise ou le manager a à sa disposition une grande quantité d’informations : ce sont toutes les réactions de l’entourage (salariés, clients, fournisseurs, partenaires financiers, …). Ce sont autant de signaux qu’il peut comparer aux résultats qu’il espérait obtenir et autant d’opportunités d’ajuster son « jeu » pour obtenir d’autres résultats… Plus il le fait rapidement, mieux c’est. Cela suppose une capacité à prendre du recul, à organiser des retours d’expérience pour détecter les éléments de force et les zones de changement souhaitable. Il peut le faire seul ou, pour plus d’efficacité, en impliquant les parties prenantes.

 
 

ODBI : Selon vous,  quels sont les points importants pour réussir à créer une stratégie orientée solution sur le long terme ?

 

Laurent Munier : En premier lieu définir cette stratégie avec les différents acteurs. Direction, salariés administratif et sportifs. Etudier les forces et faiblesses, les menaces et les opportunités de cette stratégie. Proposer cette stratégie aux partenaires privés et institutionnels les plus en capacité de vous aider à porter ce projet. Communiquer au plus grand nombre d’intervenants cette stratégie pour qu’il se l’approprie et qu’il fasse partie du projet. Fixer des échéances mesurables et quantifiables en termes d’objectif à court terme, moyen et long terme. Analyser, organiser et adapter les objectifs en fonction des évolutions positives ou négatives de cette stratégie et des points de contrôles fixés.

 

Eric L’Hôte : Créer une stratégie orientée solution suppose de se fixer d’abord des objectifs sur la base des opportunités que l’on décèle dans notre environnement. Dans un deuxième temps, on s’appuiera essentiellement sur les atouts de l’entreprise pour avancer vers l’atteinte de ces objectifs. C’est une démarche qui permet d’éviter que la résolution des problèmes ne deviennent les principaux objectifs de l’entreprise… Elle permet de sortir du cadre initial et d’envisager l’avenir avec plus de créativité. Pour en retirer le maximum de bénéfices, on associera à la démarche les personnes concernées.

 
 

ODBI : Comme un chef d’orchestre, le manager doit diriger les membres d’une équipe pour atteindre de meilleures performances. Vous parlez notamment de la notion de leadership positif. Quelle relation doit-il entretenir avec ses collègues ?

 

Laurent Munier : Comme le chef d’orchestre, est responsable de la représentation final, le manager doit permettre à chacun de ses collaborateurs de donner le meilleur de lui-même. Pour cela il doit œuvrer pour que chacun puisse trouver un épanouissement personnel au sein de ses missions. Il doit veiller à ce que chacun oeuvre pour le bien de tous en respectant le projet commun. Un management communicatif  et empathique pour permettre à chacun de devenir responsable et autonome. Un management à la fois convivial et rigoureux, pour obtenir de l’investissement personnel. Un management participatif et actif  pour œuvrer aux résultats de  l’équipe et des objectifs communs.

 

Eric L’Hôte : Favoriser la contribution de chacun, faire confiance, reconnaître les réussites, permettre le développement des compétences, assurer des relations de qualité… Laurent a développé une posture rare qui regroupe ces éléments et qui constitue un des piliers de la réussite du club ces dernières années.

 

Découvrez la formation de Laurent Munier et Eric L’Hôte sur le management stratégique ici