entraîneur

Interview : le manager entraîneur au chambery savoie handball


 
 
 
 

Transposer les clés de réussite du monde du sport à celui de l’entreprise est une solution vers laquelle du plus en plus d’entreprises se tournent pour développer de nouveaux leviers de motivation et s’inspirer du manager entraîneur. Parce que nous croyons fermement aux retombées positives que ces interventions engendrent, nous proposons en partenariat avec le Chambéry Savoie Handball des formations à destination des entreprises. En binôme avec un expert ODBI, les managers et entraineurs de cette équipe prestigieuse du chambery savoie handball, vous livreront leurs conseils sur différentes thématiques : relation employeur/employé, intelligence collective ou encore management stratégique. Pour comprendre les passerelles qui existent entre le sport et l’entreprise, chacun d’entre eux (membres du CSH et experts ODBI) nous ont accordé une interview…

 

Formation : Le manager entraîneur découvrez la formation en cliquant ici

Intervenant : Frédéric Carette, expert ODBI et Jean-Christophe Aulas, entraineur du chambery savoie handball

 

Les valeurs du manager entraîneur s’appliquent à l’univers de l’entreprise tout comme au sport. Découvrez pourquoi avec notre interview. Frédéric Carette, consultant ODBI

ODBI : Vous utilisez lors de votre formation le terme de manager entraîneur, comment retrouve-t-on cette posture à la fois dans le monde du sport et dans celui de l’entreprise ?

 

F. Carrette : L’entraineur sportif sait que son rôle ne s’arrête pas qu’à la sélection du ou des meilleurs  joueurs surtout que le « mercato » n’offre pas toujours les opportunités attendues…. Il sait qu’un joueur bien formé et régulièrement entrainé est un joueur qui va acquérir durablement de bons réflexes et fera donc mieux son métier. Ces adages s’appliquent bien entendu à l’univers de l’entreprise surtout dans le contexte d’hyper compétitivité dans lequel elles sont actuellement plongées qui les contraint à effectuer régulièrement des changements.

Cette conséquence implique souvent pour le manager de faire accepter de nouveaux usages, de lever les freins, libérer les énergies individuelles et collectives afin de professionnaliser ses équipes et d’entrainer ses collaborateurs pour tendre vers l’excellence opérationnelle. Cela contribue aussi à répondre aux attentes d’accomplissement et de plaisir recherché par le collaborateur da sa mission. Le manager coach est en quelque sorte un moteur du changement.

 

JC. Aulas : Ce terme se comprend assez facilement dans le monde du sport puisque les deux  termes sont en perpétuelle interaction. Comment apporter des savoir-faire individuels et collectif  tout en gérant la vie du groupe dans toute sa complexité ? Ce questionnement est évidement très ancré également dans le monde de l’entreprise.

ODBI : Selon vous, certaines techniques de manager utilisées au chambery savoie handball, mériteraient-elles d’être d’avantage développées dans le monde de l’entreprise ?

 

F. Carrette : Le manager sportif a un sens aigu de la préparation à la compétition. Il entraine régulièrement son équipe car il sait que cela conditionne le résultat de la saison. L’entreprise plongée actuellement dans une compétition sans précédent  doit aussi prendre en compte cette dimension dans la mission des managers d’équipes.

entraîneur

JC. Aulas : Le monde du sport et notamment en sport collectif nécessite des interactions, des régulations permanentes par rapport à la production, à la performance des joueurs.  Il demande  une communication entre le staff  technique, le groupe et/ou les joueurs pour aller vers les mêmes objectifs. Tous ces éléments se retrouvent dans l’entreprise et sont facilement transférables.

ODBI : Selon les profils de ses collaborateurs, le manager se doit d’adapter son management. Comment peut-il jongler efficacement entre un management individuel, au cas par cas et en même temps un management collectif, avec l’ensemble d’une équipe ?

 

F. Carrette : Dans un projet de professionnalisation des équipes, c’est la finalité de celui-ci qui doit lier les hommes entre eux. Le manager va chercher à fédérer son équipe sur l’objectif du projet, lui donner du sens et mobiliser les énergies pour que chacun s’implique dans le chantier de ses propres progrès. Toutefois chaque collaborateur avance selon ses dispositions intrinsèques et sa rapidité et le manager en coach bienveillant  doit savoir prendre en compte chaque individu dans son accompagnement et savoir adapter son management.

 

JC. Aulas : Ce problème est une réalité de chaque instant à l’entrainement.  Toute la difficulté réside dans la posture que l’on adopte face au groupe. La capacité à se positionner à un instant donné avec un joueur en particulier pour lui donner une information précise en fonction de son statut ou de son expérience fait toute la différence. La communication également avec un groupe ou un joueur diffère en fonction du message que l’on veut lui délivrer.

ODBI : Pour développer les talents de son équipe, vous utilisez la notion d’entrainement dans votre formation, notion qui, à priori, est d’avantage utilisée dans le monde du sport que celui du business. Pourriez-vous nous expliquer en quelques mots l’application de cette notion au sein d’une entreprise ?

 

F. Carrette : Bien souvent l’entreprise s’imagine qu’en envoyant leur collaborateurs deux jours en formation ils transformeront durablement leurs pratiques. Pensez-vous qu’après un bon cours de Hand Ball vous serez en capacité immédiate de contribuer efficacement au jeu de l’équipe voir marquer des points même avec une excellente condition physique ? Croyez-vous qu’il suffit de vous décomposer et vous montrer un tir en extension pour que vous puissiez le reproduire avec force et fluidité ? …

A l’image du sport, un geste, une posture professionnel, quel qu’ils soient demande de l’entrainement, du practice, afin de l’ancrer durablement dans les modes d’action et d’en faire de nouveaux « bons » réflexes.

 

JC. Aulas : L’entrainement est une notion complexe au handball  puisqu’elle conditionne la progression individuelle des joueurs  et collective de l’équipe. C’est également le lieu ou tout se passe avant une échéance ou une compétition, Le staff, les joueurs sont en perpétuel interconnexion. C’est de la symbiose du groupe que vont naitre les résultats. la réussite de l‘entreprise va dépendre de la capacité à optimiser les potentiels de chacun au service du groupe.

Découvrez le programme de la formation de Jean-Christophe Aulas et Frédéric Carrette en cliquant ici : Le manager entraîneur Découvrez la formation en cliquant ici