Comment favoriser l’innovation technologique ?


 
 
 
 
 

L’innovation technologique est bien évidemment un concept particulièrement prisé par l’entreprise pour les multiples conséquences positives qu’elle peut engendrer dans un grand nombre de domaines. Pourtant beaucoup d’entreprises ne savent pas comment s’y prendre pour l’encourager et la développer. Mais l’innovation se décrète-t-elle ? Comment la provoquer, la gérer, la développer et à quel prix? Quels sont les grands principes favorisant l’innovation dans une entreprise ?

Qu’est-ce que l’innovation technologique ?

 

On peut définir l’innovation par la découverte de technologies et de nouveaux processus en termes d’organisation et de fonctionnement totalement nouveaux et jamais expérimentés ailleurs auparavant.
Lorsque les innovations naissent et sont développées en interne, l’entreprise peut mesurer tous les bénéfices d’avoir su initier puis mettre en œuvre concrètement ses idées. Mais, le revers de la médaille, réside bien évidemment dans le fait que même si quelques innovations peuvent être bon marché, la plupart nécessitent un développement et une mise en œuvre coûteuse pour l’entreprise. Plus encore que l’aspect purement économique, la remise en cause des méthodes de travail, et de management au quotidien, risquent d’être particulièrement difficiles à effectuer lors du long processus conduisant à l’innovation.
Et, tous les secteurs de l’entreprise peuvent être sources d’innovation : Qu’il s’agisse de la partie études et conception du produit, ou du secteur en charge du développement, de la fabrication sans oublier la gestion administrative etc.

 

innovation

 

Les grands principes pour innover dans l’entreprise

 

L’innovation dans une entreprise est d’abord un état d’esprit propre. Partant du postulat qu’elle vient nécessairement de ses salariés, elle suppose de la part de l’entreprise au moins une certaine ouverture d’esprit si ce n’est une vraie politique de l’innovation. Libérer les énergies créatives et ainsi provoquer l’apparition d’idées novatrices est sans aucun doute le point de départ nécessaire dans cette aventure. Mais une fois les idées émises, il faut qu’il y ait une vraie volonté de les prendre toutes en considération afin d’évaluer celles qui méritent vraiment un développement. La mise en place d’un comité de pilotage des idées novatrices dans l’entreprise devrait mener jusqu’au bout les meilleurs projets. Mais la volonté ne suffit pas, il faut également le courage de conduire le changement, parfois dans la façon de diriger et de penser l’entreprise au quotidien. C’est peut être le plus difficile dans certaines structures où la culture et le passé prédominent, pesant parfois très lourdement sur la volonté d’esprit critique et de remise en cause des idées, des méthodes et des façons de faire.

Mais les résultats seront forcément au bout de ce long chemin parfois semé d’embûches : que ce soit au niveau économique (augmentation de la compétitivité et de la productivité de l’entreprise, réduction des charges par des économies d’énergie ou de fluides utilisés), au niveau de l’image de marque ou même de la conquête de nouveaux marchés et de nouveaux clients. Les potentiels sont considérables pour peu de prendre le risque de l’innovation dans une entreprise.