Le coaching est de plus en plus répandu dans notre société. Quand est-il du coaching pour chef d'entreprise ? Découvrez son utilisé dans cet article.

Le coaching des chefs d’entreprise pour le renouvellement des pratiques managériales ?


 

 

Véritable phénomène de mode, le coaching a envahi tous les niveaux de la société et tous les domaines d’activité. Et bien souvent, on peut se poser la question de la pertinence des offres proposées.

 

Mais s’il est un domaine où il apparaît comme une révolution, c’est dans le coaching des chefs d’entreprises.

 

 

Plus ça va, et plus le consulting cède du terrain au coaching, pour le plus grand bonheur des entreprises. Retour sur une pratique en plein boom.

 

 

Le coaching des chefs d’entreprise, comment ça marche ?

Le coaching des chefs d’entreprise, comme toute démarche de coaching, se base fondamentalement sur l’écoute du dirigeant coaché et son accompagnement. Contrairement au consulting, qui apporte des réponses toutes faites de l’extérieur, ou à la psychologie (ou à la psychanalyse), qui tente de trouver des causes profondes aux problèmes relationnels d’un individu, le coaching a pour objectif d’amener le dirigeant à identifier ses handicaps, ses faiblesses, ses freins, pour ensuite les dépasser ou les contourner.

 

Et c’est là que les choses se compliquent. Car les chefs d’entreprise pensent devoir, quasiment par définition, être infaillibles. Le devoir d’exemplarité est très fortement marqué dès lors que l’on a la responsabilité de gérer une société, du personnel, des conflits humains, etc. Et pourtant nul n’est infaillible et même les chefs d’entreprise, peut-être même surtout eux vue la charge qu’ils ont à porter, peuvent commettre des erreurs et avoir besoin d’aide.

 

Toute la force du coach réside ici. Car il devra en effet gagner petit à petit la confiance du dirigeant pour pouvoir l’amener à révéler lui-même les manques à pallier. Et pour cela, pas de secret : un bon coach a suivi une formation complète auprès de professionnels reconnus du coaching et a de l’expérience. Le coach qui est également formateur aura un plus. En effet, une personne capable d’enseigner son art est bien plus à même d’aider les autres et les accompagner que quelqu’un qui est incapable de transmettre ses savoir-faire.

 

Quels bénéfices pour l’entreprise ?

 

L’analyse conjointe, du coach et du chef d’entreprise, non seulement des freins, mais également des pratiques managériales, permet à la fois d’éclairer d’un jour nouveau le fonctionnement de l’entreprise et la manière dont le dirigeant tisse et gère ses relations avec les collaborateurs de la société.

 

Le procédé du « regard de l’étranger » était largement utilisé aux 17ème et 18ème siècles par de nombreux auteurs, au premier rang desquels le fameux Montesquieu, pour « révéler », presque au sens, maintenant désuet, photographique du terme, des éléments sociaux et sociétaux que les natifs étaient devenus incapables de voir, trop baignés dans leur propre culture. Et bien il en va du coaching en entreprise comme de ce pas de côté fait par les grands auteurs classiques pour donner à voir aux élites de l’époque les incohérences de leurs sociétés. En tant que telle, cette prise de conscience évoquée plus haut est en elle-même un grand bond en avant, le premier pas vers une nouvelle compréhension de sa société et une nouvelle perception de sa place dans l’entreprise.

 

De plus, ce n’est qu’une fois les problèmes soulevés, les freins détectés et les manques analysés que l’entrepreneur, accompagné de son coach, pourra chercher les solutions pour y remédier.

 

De quelle manière ?

 

Pas à pas, tout simplement. Il n’est pas question de grand bouleversement, de solutions tape à l’œil ou d’objectifs inatteignables. Non. Le principe même du coaching, des chefs d’entreprise comme de tout autre individu, sera au contraire de fixer des objectifs précis, à court terme, que le coaché pourra atteindre sans trop de difficulté.

 

Ce sont ces petits objectifs mis bout à bout qui constitueront, ensemble, une révolution. Comme les marches d’un escalier, ces petites réussites permettront à l’individu de progresser tranquillement vers une meilleure compréhension de soi, des autres et de son implication dans l’entité que constitue sa société.

 

À partir de là, il renouvellera ses pratiques managériales, repensera le fonctionnement des pôles qui dysfonctionnent, etc.

 

Alors oui, le coaching des chefs d’entreprise, comme le coaching des équipes et le team building, peuvent réellement représenter une force pour l’entreprise. Le tout est d’y penser et de se donner les moyens de se lancer.

 

Yohann Duclos,

Fondateur ODBI

 

Crédit Photo

One thought on “Le coaching des chefs d’entreprise pour le renouvellement des pratiques managériales ?

  1. Warnez Brigitte

    Tout à fait d’accord avec votre article mais attention dans le cas de Coach /Formateur de ne pas trop vouloir “aider” ou même suggérer ses propres solutions au chef d’ entreprise. Pour nous, quand la confiance est là, nous attachons beaucoup d’importance à la qualité de nos questions et au silence pour respecter le temps de réflexion du client. Nous l’encourageons aussi à ne pas s’arrêter sur une solution mais à en rechercher de nouvelles pour sortir de ses habitudes de pensées.
    Brigitte Warnez http://www.emergingstep.com

    Reply

Leave a Reply